Wonderwomette est de retour... Blog, deuxième !

26 juillet 2009

Un an après... ou presque

C'est vrai, je l'avoue. J'avais refoulé l'univers des blogs au plus profond de ma petite tête... Et voilà qu'aujourd'hui, en fouillant dans les recoins de mes favoris, je trouve une ligne intitulée "Canalblog". Heu, je n'irais pas jusqu'à dire que cela me paraît appartenir à un autre temps, mais l'idée de revenir sur ce site me donne une étrange impression.
Déjà, le site a changé de look. Mais bon, rien de bien sorcier, je retrouve mes marques rapidement !

Bon, alors... que s'est-il passé depuis le 22 août 2008 ? A vrai dire, je serais bien incapable de dérouler le film de ma vie pendant ces onze derniers mois. Il y a cependant quelques détails que je ne peux pas vraiment occulter : un changement d'organisation dans mon boulot qui m'a amenée à travailler avec de nouveaux collègues et à modifier le périmètre de mes missions professionnelles ; un beau voyage à la Réunion avec l'Oiseau ; un test positif ; une p'tite augmentation ; un appartement qui prend forme grâce aux dons de bricolo de l'Oiseau ; un papa qui ne parvient plus vraiment à faire face à Alzheimer ; un arrêt de travail anticipé suivi d'un congé maternité ; un pacs ; une attente qui me paraît bien longue...
Dans un mois, notre bébé devrait pointer le bout de son nez.

Voilà. Un p'tit tour et puis s'en va !

Posté par dailefine à 12:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


22 août 2008

A glagla

Quitte à paraître un tantinet rébarbative, j'ai peur de ne pas me souvenir d'une certaine période de l'année qui, jadis, était ma préférée...

L'Epoque à Températures Elevées a déserté mon vocabulaire... Quoique, on pourrait remplacer ce mot par Eloge aux Trombes d'Eau.

Ce matin,
J'ai cru me lever
Au milieu de la nuit
Tellement c'était sombre, tout pas beau, tout mouillé, tout pourri, tout gris.

Ce matin,
J'avais la gorge en feu
Vu qu'hier au soir
Quand j'suis rentrée, y f'sait d'jà moche, purée ça y est ça m'fout l'cafard.

Ce matin,
On est au moins cinq
A éternuer,
Dans le bureau on n's'entend plus et on renifle la goutte au nez.

Toi et moi
Dans tout ça,
On en reste baba,
On se contente d'être là, on déprime et voilà...


J'irais bien voir Tryo en concert, moi !

Posté par dailefine à 12:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

14 août 2008

Ya quelqu'un ?

Qu'est-ce-que je fais ici ? C'est bien la première fois que je me pose cette question à peine que mes pieds aient foulé la moquette de mon bureau.

Parce que, je vous le rappelle, nous sommes aujourd'hui le 14 août et que, finalement, j'ai mal géré mon planning.
La semaine dernière et ce début de semaine, j'avais encore des choses à accomplir (une lettre interne à peaufiner, de la saisie en retard, un guide d'utilisateur de la base de données à construire...). Mais là, je ne sais pas si c'est parce que je prends le train ce soir pour le week-end ou si c'est parce qu'on est seulement trois personnes à l'étage, mais je n'ai aucune envie de me mettre au travail. Et même que si j'en avais envie, je ne saurais pas quoi faire. Pour la première fois de ma vie, je regrette de ne plus avoir de documents à saisir dans la base de données... c'est pour vous dire dans quelle situation je me trouve !

La journée va être très longue (d'autant plus que la Chouette n'a pas trouvé mieux que de réserver le train de 20h28).
Il n'y a personne avec qui discuter, personne qui me téléphone, personne qui m'écrit... c'est triste, non ?

Alors je pense à ce collègue qui m'a dit vendredi dernier : "Quoi ? Tu seras là la semaine prochaine ? Mais y'aura personne ! Moi, en tout cas, je ne viendrai pas".
Oui, sauf que moi je suis quand même venue car, on aura beau dire mais je fais partie de cette minorité dans ma boîte qui aie encore des scrupules à enfreindre les règles de bonne conduite et d'honnêteté ! Rien que ça.

Alors, vous l'aurez compris, j'écris sur ce blog pour la seule et unique raison que cela va m'occuper quoi... 20 minutes !
Après, je pense que je vais aller glâner sur Internet pour essayer de trouver des infos que je n'ai pas besoin de chercher.

J'ai même pensé à quitter le bureau vers 16h00 pour aller au ciné avant de prendre le train. Mais j'ai oublié mes tickets chez moi et ça me saoule de devoir payer 9 euros alors que j'ai tout un carnet de tickets que j'ai déjà payés 5 euros pièce. Bref, j'ai bien des soucis.

Je ne dirai pas "Courage, fuyons !".... mes fesses sont clouées à ce siège de bureau (petite consolation malgré tout : ce siège est très confortable).
Mais bon finalement... "Courage, restons !", c'est quand même plus honorable !
On se motive comme on peut.

Posté par dailefine à 11:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 juillet 2008

Je ne suis pas morte

J'ai reçu un mail de Missline l'autre jour et elle me faisait justement remarquer que j'avais déserté mon blog sans crier gare !

En effet, n'ayant pas trouvé l'inspiration nécessaire un beau jour, je me suis résolue à reporter mon post au lendemain, puis au lendemain... jusqu'au jour où j'ai complètement zappé ce blog.

Eh bien cela m'a permis de me rendre compte que je n'ai plus aucun besoin de consigner ici mes petits états d'âmes, ni mes petites histoires sans prétention. Je penserais plutôt à consigner mes gros états d'âmes et mes grandes histoires très importantes sous une autre forme.

Ouaip !

Mais quand même... si jamais il y avait des personnes qui s'étaient demandées si j'étais toujours en vie... la réponse est OUI !

Posté par dailefine à 13:40 - Commentaires [9] - Permalien [#]

25 avril 2008

Evasion... c'est possible ?

Je ne sais pas si c'est le retour du beau temps ou l'effet "vacances scolaires" qui se répercute sur l'activité au bureau, mais j'ai envie de partir.
Partir en week-end, en vacances quelques jours.
Cela fait cinq mois qu'on n'a pas changé d'air avec l'Oiseau, qu'on n'a pas pris de RTT (ah si, un jour en mars !). D'habitude, on part une semaine en mai mais, cette année, c'est pas possible (oui, je sais... faut savoir ce que l'on veut : appartement ou vacances !).

J'ai envie de partir 2-3 jours et de ne penser qu'à découvrir un nouveau coin de France, une nouvelle région.
J'ai envie de partir 6-7 jours et de faire le plein de soleil et de tranquilité.

Peut-être après le déménagement, après les travaux, après la déco... pfff, ça nous mène où tout ça ?

En plus, va falloir jongler pour que nous puissions prendre nos congés en même temps avec l'Oiseau : je ne peux pas prendre août, il ne peut pas prendre juillet... la perspective d'un été complet en ville me déprime...

C'est quand qu'on va où ?

Posté par dailefine à 13:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


18 avril 2008

Jean qui pleure et Jean qui rit !

A midi, je suis enfin allée dans ce magasin dont Cocotte me parlait déjà il y a quelques années de cela : Le Grand Comptoir à Suresnes.

Nous passerons le fait que j'ai craqué pour un petit chemisier et pour de la crème pour les mains super douce (et encore, s'il n'y avait que ça ! J'avais bien envie de dévaliser le magasin).

J'ai en outre été très étonnée par une réaction de la caissière. Et cette attitude m'a bien fait réfléchir sur le chemin du retour...
Je faisais la queue à la caisse et, au moment de mon tour, je croise le regard de la caissière. Son regard est un peu insistant, je ne sais pas pourquoi. Et puis tout d'un coup, elle me dit : "Pourquoi vous me souriez comme ça ?"
Etonnée, je lui réponds : "Ben... parce que je suis contente !"
Et elle de me répondre : "Et bien cela fait plaisir à voir !"

Du coup, c'est elle qui, en enregistrant mes articles, n'arrêtait pas de me lancer des regards complices en me souriant !

L'intrigue c'est que je ne me suis pas rendue compte que je souriais plus qu'à l'ordinaire. Je ne me suis pas trouvée plus enjouée que d'habitude en faisant la queue à la caisse. Je n'avais pas l'impression d'être en plein délire non plus.

Alors, je m'interroge. Les gens ont-ils l'air tellement tristes pour que la vendeuse voit en moi une mine réjouie et épanouie ?
En regardant autour de moi, j'ai eu la malheureuse impression que oui.

Comme quoi, le mythe des gens qui font la gueule dans le métro est parvenu à remonter à la surface !
Smile !

Posté par dailefine à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 avril 2008

Oiseau d'intérieur

Qui c'est qui a fait les courses à Auchan ?
Qui c'est qui a fait à manger ?
Qui c'est qui a ramassé le linge sec et a étendu la lessive suivante ?
Qui c'est qui a débarrassé le bazar à la cuisine ?
Qui c'est qui m'a apporté ma tisane pendant que je regardais "Y a-t-il un pilote dans l'avion" ?
Qui c'est qui n'a pas encore passé l'aspirateur, mais qui ne tardera pas à rattraper cette grossière erreur ?
Hum ?

C'est pas moi !

Posté par dailefine à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 avril 2008

Mon Tit doudou

Mon chat est malade.
Quand je dis "mon chat", ce n'est pas exactement cela. Au départ, c'est le chat de mon frère qui l'avait refilé à mes parents (donc à moi !) en 1992, lorsqu'il a voulu prendre son indépendance de grand garçon. Moi, à l'époque, je passais mon bac (et le loupais !).

Cela fait 17 ans que nous avons reccueilli cette petite boule de poils. J'ai 34 ans. Elle a partagé la moitié de ma vie. Si ce n'est directement à mes côtés, c'est sûr, elle occupait une place de choix dans mon coeur.
Elle est trop mignonne, trop gentille, trop peureuse aussi. Et elle a une tumeur à la mâchoire.

C'est terrible. Je sais maintenant qu'elle a maximum 2 mois devant elle. Je ne la reverrai sans doute pas avant qu'elle ne s'en aille.

Alors j'ai envie de pleurer.

Posté par dailefine à 14:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 mars 2008

Hautes réflexions autour d'un théâtre

Hier soir, pendant que l'Oiseau profitait encore une fois du dîner traiteur dans la loge au Stade de France (et accessoirement garnissait les tribunes pour le match de foot), je me suis affalée dans le canapé pour suivre le nouvel épisode de la Nouvelle Star (en passant, vivement le direct qu'on ne soit plus contraint de supporter ces mises en scènes neuneu et ridicules qui ne dupent plus personne).
C'est impressionnant comme la retransmission télévisuelle n'est pas fidèle à la réalité. Je parle du théâtre du Trianon, dans lequel je suis allée assister à un concert mardi soir. Le lieu est un peu vieillot, l''espace est ramassé. Pas du tout comme dans l'écran de télé où on croirait qu'il s'agit d'une immense salle restaurée depuis peu.

Mais bon, on s'en fout parce que, une fois encore, nous n'avons pas été déçus du spectacle que nous sommes allés voir (gratuitement) : le Joyeux urbains ! Eh oui, les mêmes que ceux que nous étions déjà allés voir l'année dernière.
C'est en recevant des invitations de dernière minute sur mon e-mail que j'ai été informée du concert. Ni une, ni deux, c'est parti ! On avait bien rigolé l'année dernière et même si, cette année, ce fut moins la surprise car on connaissait déjà un peu le répertoire, on a encore beaucoup apprécié ! En plus, il y avait des guest-stars car c'était les 13 ans du groupe.

Bon et j'ai même pas honte d'annoncer que j'ai pris 2 places pour aller voir les Fatals Picards à l'Olympia ! J'aime bien les gens qui ne se prennent pas au sérieux.

Posté par dailefine à 13:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 mars 2008

J'aurais presque le vertige

Pour la première fois depuis mon embauche dans cette entreprise et après 3 années de réclamation, je suis montée d'un échelon dans la classification des cadres.

Ca mérite quand même d'être signalé.

Posté par dailefine à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]